La Mythologie Grecque
Recherche :
Accueil

Divinités

Héros

Monstres

Dictionnaire

Livre d'or

Forum

Contact

A propos

Pan

Surtout vénéré en Arcadie, ce dieu dont le nom veut dire " tout ", protégeait à l'origine les troupeaux, les chevriers et les bergers. Difforme, monstrueux avec sa tête et ses pieds de bouc, son torse velu d'homme, il fut la risée de tous les dieux de l'Olympe, lorsque son père, Hermès, le leur présenta.
Dieux de la fécondité, à la fois brutal dans ses désirs et terrifiant lors de ses apparitions (on parle alors d'une peur " panique ").

Pan devait être vénéré au cours de la période classique dans toute la Grèce. Il acquit de nouveaux attributs et fut associé à de nombreuses légendes. Médecin, guérisseur et même prophète, inventeur de la syrinx, la flûte pastorale, exprimant à lui seul par son aspect un peu bestial, la force invaincue et prolixe de la nature entière. Pan fut associé, sous la l'influence de la philosophie néo-platonicienne, à l'idée de fertilité.

Cette conception d'un dieu total devait inspirer l'histoire si étrange que Plutarque conte. Sous le règne de Tibère, un navire s'immobilisa brusquement sur les eaux de la mer Egée et une voix s 'éleva pour demander au navigateur de crier lorsqu'il parviendrait près des côtes : " Le grand Pan est mort ". Le pilote, après bien des hésitations, se résolut à annoncer la mort de Pan. Aussitôt, s'élevèrent de toutes part des gémissements et des plaintes douloureuses comme si la terre entière prenait le deuil.

Selon les auteurs chrétiens, la mort de Pan était la mort du paganisme, que remplaçait le christianisme.